Les humeurs du professeur Tournefloor : Épisode 2

Après analyse rapide des statistiques en ma possession, je ne pouvais effectivement que constater que la tendance en ce dimanche était plutôt à la pluie et au 10-0. Malgré tout, je décidais de mettre le nez dehors prêt à lutter contre les éléments. Ce n’est quand même pas quelques gouttes de pluie, même en provenance de la capitale qui vont effrayer un gars du nord.

La dépression annoncée aurait-elle du retard ? le soleil est au rendez-vous, il semblerait que je ne sois pas le seul à avoir osé défier les éléments , mais les pessimistes incurables que je croise ne manque pas de me rappeler l’implacable fiabilité des prévisions à une journée. Pour ma part, il me semble que tout ça n’est qu’une question d’indice de confiance finalement, même s’il est vrai qu’au fond de moi je craignais bien de me prendre une drache carabinée d’ici une heure, notamment en voyant se pointer sur ma gauche de nombreux nuages que sept rayons de soleil amiénois allaient avoir bien du mal à repousser.

L’éternel combat que se livrent dépression et anticyclone a bien lieu, petit problème l’anticyclone amiénois ressemble plus à un paravent de terrasse et la dépression parisienne à l’ouragan Irma.

Tous aux abris sortez vos parapluies on va s’en prendre une sévère ! Force est de constater que l’ouragan a du mal à percer le paravent, il le fait vaciller, il le contourne c’est vrai, mais le soleil est toujours là bien présent. Une particularité météorologique sans doute dirons certains, un manque d’analyse qui me déçois, à bien y regarder notre paravent est plus solide qu’il n’y parait, bien ancré sur ses positions, solide, solidaire, un coaching presque individuel… Une motivation à repousser les nuages aussi noirs soient-ils qui émanaient des cages protégées par notre gardienne à faire pâlir le dieu Éole, un mélange d’expérience, de solidité, de volonté et puis il y a les rayons de soleil bretons et ceux-là, quand ils brillent, ils vous réchauffent trois fois plus, si vous ajoutez à tout ça une dose de pression atmosphérique qui émane des supporter (pessimiste y compris) vous obtenez au final un vrai anti cyclone capable de tenir tête à n’importe quelle tempête, même la championne des tempêtes.

Non il ne faut jamais sous-estimer l’ouragan mais lui tenir tête permet parfois de le ramener à l’état de tempête tropicale voir de simple dépression qui effectivement aura réussi à vous malmener un tant soit peu mais ne vous aura pas complètement privé de soleil, je finirai cette journée un peu plus bronzé qu’en la démarrant.

Non la météo n’est pas une science exacte, ne pas trop se fier aux prévisions, profitez de la beauté des arcs-en-ciel, jetez vos baromètres à la poubelle, le réchauffement climatique est bien là !

Tryphon.